Description du projet

 

Quelques mots de l’artiste sur sa démarche.

CHEMINS

Légèreté du carton-plume, transparence du verre. Les chemins se dessinent sur cet assemblage improbable à première vue. 

Le carton-plume est fragile, il est prompt à s’abîmer. Le verre est beau quand il prend la lumière et la diffuse. Mais il est dur, et coupant et blessant. Un assemblage qui s’organise à l’image de notre cheminement de vivants, entre fragilité et dureté, entre beauté et embûches.

La pierre, elle, propose ses aspérités de caillou. Il faut l’observer, tourner autour d’elle et repérer enfin une ébauche de ligne. Alors commence le travail. Petit à petit elle se laisse apprivoiser. La forme se dévoile. C’est une lente exploration.

Sylvie Lacoste

 

Assemblages

 

sculptures